Présentation des intervenants

Mélanie Atindehou-Laporte est doctorante à l’Université Paris V Descartes et à la Zhejiang University. Sa thèse « Vers la généralisation de la protection sociale en République Populaire de Chine » est rédigée sous la direction de Philippe Coursier et Banggui Jin.

 

Rim Ayadi est doctorante à la Faculté de Sfax. Sa thèse en Sciences économiques sous la direction de M. Nejib Hachicha s’intitule « Disparité des dépenses de la CNAM de la Tunisie en assurance maladie : exploration empirique des abonnés de la caisse »

 

Juliano Barra est docteur en droit. Il a soutenu sa thèse « La place des fonds de pension dans les revenus à la retraite. Etude franco-brésilienne » sous la direction de Francis Kessler le 19 novembre 2016 à l’Université Paris 1- Panthéon Sorbonne.

 

Olivier Crasset est docteur en sociologie depuis 2014. Sa thèse « La santé des artisans au fil du parcours professionnel, De l’acharnement au travail au souci de soi » a été rédigée sous la direction de Mme Annie Dessuet à l’Université de Nantes.

 

Aurélie Dort est docteure en droit. Elle a soutenu sa thèse « Fiscalité et Sécurité sociale. Etude de la fiscalisation des ressources de la Sécurité sociale » sous la direction d’Eric Oliva à l’Université d’Aix-Marseille le 10 décembre dernier.

 

Caroline Gérard est doctorante en droit à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Sa thèse intitulée « La Post-Majorité, statut juridique de la personne âgée » est en cours de rédaction sous la direction de M. Franck Petit.

 

Léa Gosselin est doctorante à l’Université de Nantes sous la direction de M. Augustin Emane. Sa thèse en droit s’intitule « Les moyens de défense de l’employeur dans le contentieux de la santé au travail » ;

 

Antony Kitts est docteur en Histoire contemporaine. Sa thèse « ‘bons’ ou ‘mauvais’ pauvres ? Du mendiant vagabond au pauvre secouru en Normandie orientale au XIXème siècle (1796- 1914) » a été soutenue le 12 décembre dernier sous la direction de M. Yannick Marec à l’Université de Rouen.

 

Sonia Leroy est docteure en droit. Sa thèse « Droit social et incitations. Contributions à l’étude des transformations de la normativité juridique » a été dirigée par Mme Isabelle Vacarie à l’Université Paris Nanterre.

 

Cécile Lumière est doctorante à l’Université de Bourgogne en Sociologie- Démographie. Sa thèse « Vieillissement des personnes en situation de handicap en Bourgogne-Franche-Comté : Un regard démographique » est réalisée sous la direction de Mme Michèle Dion.

 

Madeleine Mahrla est doctorante en co-tutelle à l’Université de Rennes 1 et à l’Université catholique d’Eichstätt- Ingolstadt en sciences politiques. Sa thèse co-dirigée par Claude Martin et Klaus Schubert s’intitule « Etude sur l’émergence des politiques de dépendance en Allemagne et en France : Une politique sociale entre dépendance au sentier, changement et déterminants européens ».

 

Marion Arnaud est doctorante en sociologie et rédige actuellement sa thèse intitulée « Les petites retraites. L’encastrement économique de la question sociale ». Cette thèse est réalisée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales sous la direction de M. Serge Paugam.

 

Pascal Martin a publié en novembre 2016 sa thèse « Les métamorphoses de l’Etat social. La réforme managériale de l’assurance maladie ». Sa thèse en sociologie a été réalisée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales sous la direction de Patrice Pinell.

 

Luc Pierron est docteur en droit. Sa thèse « La protection sociale des fonctionnaires. Etude critique d’un régime spécial » a été soutenue le 3 novembre 2016 à l’Université Paris II-Panthéon Assas sous la direction de Patrick Morvan.

 

Simon Rabaté est docteur en économie. Sa thèse a été soutenue en novembre 2016 à l’Ecole Normale Supérieure sous la direction de André Masson et Didier Blanchet et s’intitule « Equilibrer le système de retraite : Quelles réformes pour quels objectifs ? ».

 

Camille Sanchis est doctorant à l’Université Paris 1- Panthéon Sorbonne sous la direction de Francis Kessler. Sa thèse s’intitule « La complexification de la règlementation en matière de cotisations sociales : effets sur le cotisant et éléments de comparaison avec le droit fiscal ».

 

Charles-Antoine Wanecq est doctorant en histoire. Sa thèse s’intitule « Sauver, protéger et soigner. Les secours d’urgence en France (années 1920- années 1980) » et est réalisée au Centre d’histoire de Sciences Po Paris sous la direction de Paul-André Rosental.

 

Kristel Zarli-Meiffret Delsanto a soutenu sa thèse « La fraude en droit de la protection sociale » le 15 décembre 2016 à l’Université d’Aix Marseille sous la direction de Dominique Bailleux et Alexis Bugada.

 

Lola Zappi est doctorante à Sciences Po Paris. Sa thèse en histoire s’intitule « Une ‘surveillance éducative en action’ : les assistantes sociales face aux familles de milieux populaires dans le cadre de la protection de la jeunesse à Paris, 1919-1939 » et est réalisée sous la direction de Claire Andrieu.

 

Pablo Diaz est docteur en sciences sociales. Il a soutenu sa thèse « Transférer, fabriquer, négocier une politique publique. La conversion des Philippines aux ‘conditional cash transfers’ » à l’Université de Lausanne sous la direction de François-Xavier Merrien.

 

Paula Cubillos Celis est doctorante en sociologie à l’Université Paris Descartes sous la direction de.Danilo Maruccelli Sa thèse s’intitule « L’Etat social au Chili à l’épreuve des politiques de l’enfance : Continuités et inflexions 1973-2013 ».

 

Isabelle Pacini est doctorante en droit. Sa thèse « L’entreprise fac au contrôle fiscal et social » est rédigée à l’Université Toulouse 1 Capitole sous la direction de Vincent Dussart.